En français

Qui sommes nous?

Nous sommes un projet transmedia où nous travaillons pour faire visible le danger que suppose la construction d’un cimetière nucléaire à peux kilomètres de nos maisons. Sans sigles ni drapeaux, rien que nous, des personnes qui ont confiance au pouvoir de la culture et de la divulgació pour dénoncer les situations injustes. Nous sommes des ouvrières et des ouvriers de tous les domaines, même pensionistes et étudiants, tous unis pour un but commun: la défense d’un futur propre et soutenable pour notre génération et celles qui viennent. Un futur libre de la menace nucléaire à Cuenca, Espagne et à tout le monde.

Performance

Notre maison, la planète Terre, c’est de tous, et tous nous sommes menacés. Toi, ta famille et tes amis. Nous  sommes encore à temps de le changer.

Si vous voulez participer écrivez-nous à: lafugaradiactiva@gmail.com

 

Nos objectifs

Nous sommes plongés dans la production de la Fuga, un court-métrage que veut expliquer les risques que suppose avoir un cimetière nucléaire près de chez toi. Pour cela, nous allons expliquer que pourrait-il arriver si l’ATC a une fuite, pendant son fonctionnement dix années dans le futur.

La gestion des résidus nucléaires nous concerne tous. Et si on ne trouve pas une façon de traiter cette matière dangereuse, les promoteurs de l’énergie nucléaire devraient arrêter et y réfléchir. De plus, depuis que le monde a trouvé la façon d’obtenir une énergie propre, renouvelable et éternelle. L’énergie photovoltaïque est déjà en train de modifier le modèle énergétique mondial. Nous voulons que La Fuga sert pour informer du tout se qui ne se dit pas et ne se sait pas nonplus, pour revenir à écrire sur l’agenda la nécessaire et pressante réflexion à faire sur le futur de l’énergie que nous voulons.

IMG_0419

La Fuga est un film principalement informatif et comme tel, il veut arriver au oplus grand nombre de personnes possible. C’est pour cela qu’on veut depuis le début que ce soit un projet collaboratif où tout le monde sente qu’il peut y participer. Nous sommes déjà une équipe de plus de 100 personnes et nous ne sommes pas fermés à aucune coopération, nous accepterons des nouvelles idées et des apportations jusqu’au dernier jour de tournage et de montage. Nous avons prévue une scène spécialement frappante: celle de l’évacuation de Cuenca, pour laquelle nous voulons convoquer à tous ceux qui doutent de la bienveillance de l’énergie nucléaire et qu’ils veulent un futur avec des énergies renouvelables (de Cuenca, de Castilla La Mancha, de l’Espagne et de l’Europe).

Nous voulons arriver pas qu’aux personnes avec une conscience antinucléaire et ceux qui veulent promouvoir les énergies renouvelables; nous voulons aussi que les personnes que normalement ne se soucient pas pour ces sujets disposent de toute l’information possible. Pour cela, nous nous présenterons à des festivals nationaux et internationaux, en plus d’essayer d’ avoir un espace sur les moyens traditionnels comme la télévision. Et, naturellement, nous le partagerons avec toutes les associations, collectifs ou fondations que voudrons l’employer pour documenter, illustrer ou informer sur l’énergie nucléaire.

 

Dramatique Évacuation à Cuenca par La Fuga Radiactiva

«Des centaines de personnes fuient chargés de valises, couverts avec des plastiques, avec des imperméables, avec des parapluies. Les voitures bouchent les sorties principales de Cuenca face aux contrôles policiers, les familles essaient de rester unis…»

L’avenir énergétique du pays est en jeu. L’installation d’un cimetière nucléaire prolonge la vie des anciennes centrales nucléaires qui remplissent notre géographie et nous condamnent à des décennies de menace radioactive à nous tous et aux prochaines 100 générations. Si nous réussissons à l’arrêter, la porte à un futur soutenable, propre, économique et plus démocratique s’ouvre. Grâce à l’efficacité réelle des énergies renouvelables il est déjà possible de nous débarrasser de la charge de la facture de l’électricité et bientôt, de réduire notablement le coût de nos voyages en voiture : nous pouvons arrêter le changement climatique. Toute l’Europe attend la décision que sera prise dans les prochains mois dans notre terre. La balance se déséquilibrera avec l’installation, ou non, du cimetière nucléaire (ATC) dans la localité de Villar de Cañas, Cuenca.

La menace radioactive est un problème de tous. Changer le modèle énergétique est une solution entre les mains de nous tous. La Fuga fait un appel aux citoyens de toutes les régions de l’Espagne et d’Europe pour assister Samedi 23 Juin à l’Évacuation de Cuenca. La dramefestation est une journée festive et revendicative pour mettre en garde à propos des dangers de l’énergie nucléaire et exiger des énergies propres, renouvelables et accessibles à tout le monde.

EVAC2pe

L’Évacuation de Cuenca recréera la situation d’urgence que subirait la ville en cas d’accident pendant la gestion des déchets radioactifs du cimetière nucléaire. La Fuga transformera Cuenca en un grand plateau sur lequel voisins et visiteurs seront les protagonistes d’une dramatique évacuation qu’on espère ne se répète jamais en dehors du grand écran. Un événement culturel et militant sans précédents que permettra de prouver que nous sommes de plus en plus ceux que nous désirons un nouveau système énergétique propice à un développement durable basé sur les énergies renouvelables.

Nous désirons un avenir dans lequel les éternels coûts générés par les déchets nucléaires ne se socialisent pas. Un futur proche et nécessaire avec une redistribution des revenus provenant d’un système énergétique efficace, économique et renouvelable, de telle façon que les revenus puissent être restitués à l’ensemble des contributeurs et à l’énergie sociale : investissements soutenables, économies locales, récupération du monde rural, naturalisation des villes, support de la recherche scientifique, développement culturel, amélioration de l’éducation et conservation de l’environnement écologique.

EVAC

Pendant le matin, nous montrerons dans le centre historique les terribles conséquences vécues dans l’histoire récente de Tchernobyl ou de Fukushima. Pour cela on invite les participants dans le quartier du Barrio del Castillo (parking gratuit) à 13 heures. À 13 h 30 débutera une marche que représentera le chaos d’une évacuation à la Plaza Mayor et ses alentours où se représentera une dramatisation conjointe de « mort et désolation ». Ensuite, toutes les personnes évacuées continueront à pied vers la ville moderne, pour atteindre le Recinto Ferial, où il leur attendra un repas social écologique.

Au même temps que la dramatisation aura lieu dans la place, les autocars et véhicules pourront se diriger vers le Château (par la route touristique) et se garer dans cette zone en attente de ses passagers et les approvisionner de tout dont ils ont besoin.

DRAMÄFEST

Nous nous relaxerons à l’ombre des peupliers jusqu’ à ce que la chaleur diminue et nous commencerons vers 18h les enregistrements vidéo pendant l’embarquement à bord des autocars. Nous n’aurons pas assez de caméras pour enregistrer toutes les idées qui pourrons être exposées pendant cette dramefestation, c’est pour cela que vous pourrez interpréter votre propre version de l’évacuation, raconter avec vos propres téléphones portables et vos caméras comment vous vivriez évacuation en autocar que vous éloigne pour toujours de votre ville. Ça sera excitant et amusant, et votre version aura sa place dans le montage final et fera partie de l’univers dystopique duquel nous alerte La Fuga.

«Des centaines, des milliers, de personnes dramatisent en Espagne, dotés d’Énergie Sociale, l’appel urgent a un changement du modèle énergétique mondial». Il s’agit du titre qu’on voudrait lire dans tous les médias européens le 23 Juin 2018.

 

Déclaration pour l’énergie sociale

Les membres du Panel por la Energía Social:

Nous comprenons que notre modèle actuel d’énergie issu des combustibles fossiles et de l’énergie nucléaire est sale, inefficace, insoutenable et qu’il y a un besoin urgent de le changer afin de que nous pouvons affronter d’une façon efficace, économique et écologique les besoins d’énergie actuels et futurs de l’homme. Nous estimons nécessaire et urgent l’apparition d’un nouveau système énergétique propice à un développement durable basé sur les énergies renouvelables.

Nous montrons notre opposition à la création d’un cimetière nucléaire (ATC), qui prolonge la vie des anciennes centrales nucléaires, une mesure qui augmente de façon inutile le risque d’accidents avec des conséquences irréparables et qui accroit au même temps la quantité de déchets radioactifs, suivis des dépenses colossales provenant de leur gestion à l’avenir.

Nous demandons la fin des extensions des prorogations pour les centrales nucléaires et nous requérons au Parlement pour qu’il approuve un calendrier de fermeture qui met fin à la menace nucléaire dans notre pays.

Au début d’un nouveau paradigme énergétique mondial nous ne voulons pas nous soumettre à un oligopole centralisé de l’énergie qui augmente les tarifs sans discernement et nous condamne au paiement de factures lourdes et incompréhensibles. Nous exigeons la cessation immédiate de l’impôt au soleil et l’amélioration des conditions pour l’exploitation d’une ressource naturelle abondante en Espagne, permettant une énergie renouvelable, propre, démocratique et sociale.

Nous voulons un avenir dans lequel les coûts perpétuels générés par les déchets nucléaires ne se socialisent pas. Un futur proche et nécessaire avec une redistribution des revenus provenant d’un système énergétique efficace, économique et renouvelable, de telle façon que les revenus puissent être restitués à l’ensemble des contributeurs et à l’énergie sociale : investissements soutenables, économies locales, récupération du monde rural, naturalisation des villes, support de la recherche scientifique, développement culturel, amélioration de l’éducation et conservation de l’environnement écologique.

C’est pourquoi nous signons publiquement et nous engageons à manifester cette proposition le 23 juin 2018 dans la ville de Cuenca (Espagne) pendant la Journée de la Grande Évacuation (La Fuga) pour la porter à la connaissance de tous les citadins espagnols et européens qui veulent un monde alimenté par l’énergie sociale.